Guide d’achat : Comment choisir son sol de terrasse ?

Une terrasse peut arborer de multiples facettes qui se définissent notamment sur les coûts budgétaires, l’entretien ou l’esthétique. Le choix de la dalle d’accueil de la terrasse est corollaire de celui de son revêtement dont le matériau est à définir le budget et les paramètres des lieux.

La polyvalence du carrelage

Le carrelage n’est pas affecté par les intempéries et peut se nettoyer sans difficulté. Il bénéficie d’une disponibilité élargie en possibilités graphiques et morphologiques pour des coûts très accessibles. Le summum de la qualité en ce sens est le grès cérame. Il ne se fend pas sous l’action du gel et n’a que très peu de porosités. Sa couleur est temporellement inaltérable et ne garde par les tâches. Il a des effets d’imitation parfaite de la pierre naturelle, de l’ardoise, de la pierre de bourgogne et du marbre. Il se pose généralement sur une dalle de béton à plat ou sur un plot dans tous les coins du carrelage. La mise en place se fait sans besoin de colle ou de joints. Cette technique simplifie également le démontage de l’installation pour un éventuel changement de dalle. Il faut toutefois veiller à ce que l’épaisseur du carrelage ne soit pas inférieure à 2 cm d’épaisseur.

La noblesse du bois

Le bois est très apprécié pour son association avec la nature et la chaleur qu’il dégage. Optimisé pour les installations plus longues, il est décliné en diverses essences avec des prix variés. Les plus abordables sont ceux qui sont riches en résine comme le sapin ou le mélèze. Ils ont subi un traitement en profondeur contre les agressions biologiques ce qui les rend non putrescibles. Si vous recherchez la qualité optimum sans regarder le prix, optez pour le bois épais. Ils sont de classe 4 ce qui indique qu’ils résistent bien à l’humidité. Les arbres aux feuilles développés et les variétés exotiques sont quant à eux les plus chers du marché. Ils ont toutefois l’atout d’une imputrescibilité naturelle et d’une esthétique particulière. 

Du bois traité écologiquement

Il existe aussi du bois conditionnel de façon naturelle. Les variétés comme le pin sylvestre peuvent notamment être conditionnés grâce à un chauffage à plus de 200°C. Certains experts utilisent également l’imprégnation de monomères furfurals sur le bois. Les composés durcissants sont produits avec de la canne à sucre. Ainsi, le bois est temporellement plus stable et plus robuste.  Il est doté d’une résistance aux agents biologiques qui tendent généralement à le faire pourrir. D’autres sociétés traitent aussi le bois à travers avec de l’acide acétique. Cette substance a l’avantage de prolonger la pérennité du bois sur un demi-siècle, sans recourir à un additif chimique.

L’ajout annuel d’un saturateur évite au bois de se griser. Pour avoir une installation plus stable de votre terrasse en bois, choisissez des lambourdes en bois ou en aluminium. Ces derniers devraient être installés sur des plots paramétrables. Les dalles en clipses se posent assez facilement, mais sont qualitativement inférieures aux lames. Ils conviennent mieux à des balcons.

Le bois composite offre un rendu assez similaire au bois naturel et peut s’entretenir avec un passage de serpillère ou de balais. Ses couleurs seront légèrement moins vivaces sur la première année. La tarification de cette matière tourne autour d’une quarantaine d’euros dans les grandes surfaces. Les sélections de haut standing coûtent entre 80€ et 85€. Cette matière peut également être utilisée pour des lames coextrudées qui ne prennent pas les tâches. Celles-ci ne doivent pas être creuses ou alvéolées. 

Un revêtement en pierre

L’utilisation d’une pierre naturelle procure une note d’originalité à la terrasse dont le sol affichera un joli patin au fil des ans. La pierre est appréciée pour l’authenticité de son esthétique, sa robustesse, la pluralité, sa qualité antidérapage et sa résistance à l’action du gel. Elle est épaisse de 1 cm et demi ou de 3 cm et s’incorpore à une dalle de béton surplombé d’un plot.

Dans un registre moins onéreux, vous avez la pierre reconstituée qui est obtenue en mélangeant du béton avec des minéraux. Son visuel et ses propriétés sont assez identiques à ceux de la pierre naturelle. Leur épaisseur moyenne est de 2,5 cm et outre les bases d’accueil standard, ils peuvent être installés dans un lit de sable. Vous pouvez aussi utiliser du béton allégé, mais son coût est relativement élevé.